Souvent lorsque nous cheminons vers notre croissance personnelle et spirituelle, nous pouvons tomber sur un être spirituel authentique. Alors nous nous trouvons confrontés à un nouvel univers. Parfois à des personnages aussi étranges, fantasques, que ceux que nous pouvons rencontrés dans nos rêves, ou pu voir dans des films fantaisistes, médiévaux ou de science-fictions. Pour avoir fréquentés certains cercles spirituels, on trouve vraiment de tout. Comme tout bon chercheur de vérité qui se respecte, apprendre à reconnaître un être spirituel authentique est tout aussi important que de déceler les pervers narcissiques.

Difficile d’échapper à la foire à la spiritualité!

Entre ceux qui se prennent pour des druides, des chamanes, des clairvoyants, etc… Mais les pires sont ceux qui se disent la réincarnation de untel, voire de plusieurs et ce, en même temps. Difficile de ne pas entrevoir la queue du personnage égotique. Pris entre mégalomanie et folie, ces êtres sont à la recherche d’âmes perdues sur le chemin, et avides de découvrir des trésors cachés. Autant sur eux-mêmes que ceux qui pourraient leur apporter l’amour, la gloire et je ne sais quoi d’autres. Alors pour le chercheur authentique qui use de discernement et qui souvent prêche le faux pour avoir la vérité, cela peut être un jeu d’enfant pour tourner en dérision ces usurpateurs effrontés.

Mais c’est toute une autre histoire pour certaines âmes perdues, et surtout trop confiantes et généreuses de nature. On pourrait dire qu’il leur manque justement un peu d’ego. Du coup, on a d’un côté un sur-ego et de l’autre un sous-ego. Il y a alors un équilibre à trouver là dedans. Pas qu’il faille tuer l’ego comme certains disent à tort, mais plutôt, comment le mettre au service de la lumière.
Et c’est là qu’entrent en scène les guerriers, les guerrières de lumière. Les authentiques, les purs et durs, les vrais. Il ne suffit pas de dire qu’on est un guerrier de lumière pour l’être. Car cela demande une dose de courage, de persévérance, de connaissance de soi, et de puissance avant d’acquérir le statut. Quand je parle de statut, je parle d’attitude intérieure et extérieure alignées.

Comment reconnaître un être spirituel authentique?

être spirituel authentique

  • Un être spirituel authentique est un protecteur naturellement bienveillant.

  • Un éveillé, conscient des forces obscures et qui sait s’en protéger, et parfois protéger les autres. Tout dépend de sa mission personnelle.
  • Il est ouvert d’esprit mais n’est pas influençable car il s’en remet toujours à la sagesse universelle et à l’intelligence supérieure.
  • Il est curieux mais pondéré car il sait que l’équilibre en toutes choses est le garant du bonheur et de sa longévité.
  • Il n’est pas soumis à l’ordre établi mais il respecte les lois de ce monde et le libre-arbitre de chacun. Il essaie constamment d’avoir la vision juste et de poser les actes associés.
  • Il ne vit pas dans des croyances mais il a une foi inébranlable envers la vie, la conscience supérieure.
  • C’est un guérisseur parce qu’il est naturellement porteur de l’énergie de vie et qu’il est rayonnant.
  • Il travaille constamment sur lui, qui ne se vante pas et est généralement discret. C’est un étudiant de la vie dans le sens qu’il connaît les lois universelles et qu’il s’applique à vivre selon ses règles. C’est donc souvent un mage mais pas forcément dans le côté pratique.
  • Il dégage une force intérieure, a du charisme, parfois auréolé de mysticisme.
  • C’est un vrai empathe dans le sens qu’il comprend la souffrance de l’autre sans pour autant se laisser absorber, parce qu’il maîtrise ses émotions et n’est pas affecté par les énergies basses.
  • C’est avant tout un être méditant, priant et qui a le cœur ouvert car il est profondément uni à son âme, à son être supérieur. Il est uniquement au service de son âme et du bien commun et ne cède ni au jeu du pouvoir, ni au jeu des bassesses humaines. Vrai et entier, c’est un chevalier au service du divin. Le maître et le héros de sa propre vie.

L’ego est une entité psychique qui ne fait que prendre, toujours plus.

On pourrait encore en dire beaucoup, mais ce qu’on peut retenir en conclusion, c’est que, tout comme il y a deux forces suprêmes. L’amour et la peur, il y a entre les deux un équilibre permanent à trouver. Cet équilibre se mesure par la loi de donner et recevoir.
Plus on donne plus on reçoit. Plus on donne de l’amour plus on recevra de l’amour, et inversement. Plus on sème la peur, plus on récolte la peur.

Comment vraiment savoir si l’être en face de vous est un être spirituel authentique? Regardez ce qu’il donne. Est-ce qu’il donne pour mieux prendre, jusqu’à tout prendre ou est-ce qu’il donne plus que ce qu’il reçoit. Si on donne l’amour et on reçoit en retour du mépris, soit on a donné pour recevoir, c’est-à-dire avec intention délibérée, soit on croit avoir donné de l’amour alors qu’en réalité on a donné de la flatterie, ou l’illusion de l’amour. La loi du don est une loi universelle implacable, on ne peut pas se tromper, on ne peut pas la tromper. C’est alors qu’on se ment à soi même.

Une autre façon de démêler le vrai du faux, surtout si cet être a une aura puissante, il a forcément autour de lui, ce que j’appellerai des groupies et des fanatiques. S’ils constituent la majorité de son cercle intime, alors il y a fort à parier qu’il les a attiré par affinités. De même que les chiens ne font pas des chats, on attire toujours à soi ce que l’on est.

Spiritualité authentique

L’être spirituel authentique est entièrement soumis à l’âme divine

Un chercheur authentique trouve toujours, même au détour d’une vérité seulement en apparences, soit au détour d’un mensonge apparent. Trouver la vérité, le sens caché des choses, demande du discernement. On ne peut éclairer l’ombre avec de l’ombre, il faut au minimum un peu de lumière.
Vous voyez bien qu’il n’y a que les lois universelles qui nous protègent de l’obscurité et du mensonge. Alors toujours vérifiez, vérifiez.

Ces êtres ont souvent pratiqués des disciplines, de nombreuses initiations pour éveiller leurs corps spirituels et augmenter leur énergie vitale. Mais si le centre du cœur n’est pas complètement ouvert, il n’y a pas de totale soumission à l’âme. Et alors l’ego s’engouffre jusqu’à prendre toute la place. Surtout si cet être aime le pouvoir. Et qui dit pouvoir, le sexe ou l’argent ne sont jamais bien loin. Le pouvoir est toujours associé à l’un ou au deux. Pouvoir et sexe, pouvoir et argent, pouvoir, sexe et argent. Ensuite vous les retrouvez dans tous les domaines de pouvoir : argent-pouvoir, sexe-pouvoir, spiritualité/religion-pouvoir. Duo ou trio d’enfer, vous avez là, la prison de la matrice.

Le chemin des guerriers ou la voie du feu divin

Vous voulez être un guerrier, une guerrière de lumière?

Vos 3 premiers challenges sont le sexe, l’argent et la spiritualité. La source de l’énergie créatrice, l’énergie créatrice et la puissance créatrice.
Dualité quand tu nous tiens! Parce que oui, ce sont les mêmes me direz-vous! Eh oui, ce ne serait pas drôle autrement!
Les principes universels sont inversés et tout est mélangé. L’illusion se pare de beaux habits et l’authenticité est toujours dans la simplicité des choses de la vie. Mais qui le veut vraiment, qui le voit vraiment?

Comme a dit Saint-Exupéry : «On ne voit bien qu’avec le cœur».

Alors prenez soin de votre cœur, prenez soin de votre âme, la source de votre abondance, de votre vraie richesse.

À relire : Les pièges qui façonnent notre système de croyances.