Les lois universelles et spirituelles 

La magie, connue depuis l’aube de l’humanité est issue des lois universelles, elle est l’énergie en action, révélatrice du verbe créateur. La magie peut être alors considérée comme la science ésotérique de la religion universelle, c’est-à-dire la connaissance des lois qui régissent l’univers tout entier.

Le mysticisme rattachée à la magie n’a rien à voir avec la superstition engendrée aujourd’hui pour nous en éloigner par la peur ou par le folklore populaire. Ce mysticisme, cette science des mystères a de tout temps appartenu aux grands initiés, aux prêtres et prêtresses gardiens des mondes divins sur la terre.

Plus près de nous, la grande déesse Isis est connue pour avoir restaurer la royauté divine à travers des écoles de mystères. Ce sont ces lois qui étaient étudié, en passant par l’astrologie, l’astronomie avec les constellations et le zodiaque, l’enfantement et la sexualité sacrée, la médecine des plantes etc…

Aujourd’hui tout le monde parle d’énergie, de vibration, de physique quantique sans nommer ce qui sous-tend cette équation : la magie. La science moderne qui est un pâle reflet de la science ésotérique originelle tenterait de prouver l’existence de Dieu alors que la magie est le savoir des dieux, un savoir qui ne s’apprend pas dans nos écoles. Et pourquoi selon vous? Car celui qui comprend cette science maîtrise sa destinée et devient un créateur libre.

Il n’y a rien à prouver, rien à démontrer, la magie appartient aux dieux et au lois divines. Les secrets de la haute magie sont révélés uniquement à ceux qui étudient, travaillent sur leur propre matière, passent les initiations jusqu’à recréer une alliance vivante et reconquérir sa destinée immortelle.

La transmission de cette science, qu’elle soit verbale ou écrite est très difficile quand elle traverse le spectre du corps humain, c’est la raison pour laquelle l’objectif principal des initiations est de purifier les 5 sens pour éveiller l’âme des sens qui permet de capter et de communiquer avec des vibrations plus hautes. Il y a plusieurs niveaux ou degrés dans les lois. Il y a les lois pour gouverner par exemple. Il y a les lois pour l’argent, pour l’amour, etc…

lois universelles

Derrière tout ce qui existe il y a un aspect visible et invisible, il y a un esprit et une loi. Tout est loi car tout est magie. La magie est la science de l’ésotérisme caché que l’œil profane ne peut voir ni concevoir.

Lois universelles éternelles et immuables :

1 L’univers est conscience, intelligence, unité, sagesse qui s’expriment en lois et forces.

2 Dans l’univers tout est interdépendant, rien n’est séparé car tout est lié.

3 L’univers est vibration, énergie, en mouvement perpétuel.

Lois spirituelles (visible et invisible) mutables :

Tout individu incarné a un champ d’action, en qualité d’émetteur-récepteur sur ces lois par son pouvoir créateur, qu’il en soit conscient ou non.

1 loi de l’unité

2 la loi des correspondances

3 la loi des résonances

4 la loi de l’équilibre

5 la loi du rythme

6 la loi de causalité

7 la loi du genre

Les lois universelles émanent de la Sagesse et de l’Amour divin

Les sages sont des êtres qui ont étudiés, compris et vécus avec les lois spirituelles et universelles. On en trouve diverses définitions mais comme tout ce qui est universel, il y a une multitude de façons de définir une chose pourvu que l’intelligence se révèle à notre conscience. Une bonne approche est de chercher par soi-même, pour s’en approcher par rapport à son propre vécu et son degré de conscience.

lois universelles

Bien entendu à partir de ces lois en découlent beaucoup d’autres, des principes, des règles de vie, une morale, des courants philosophiques et même des religions. Et derrière ces principes, on retrouve in fine l’art de relier les mondes, les régions, les individus, les êtres qui constituent la grande âme universelle. La religion qui vient du mot latin «religare» veut dire relier les régions c’est-à-dire ce qui permet de lier. C’est de cette compréhension des lois qu’est née la civilisation.

Du cercle familial est apparu, le côté social, le côté culturel et politique puis le côté économique. La religion (dans son sens pur et originel) est ce qui permet de lier le tout (la vie terrestre) avec le grand Tout (la vie universelle). C’est pourquoi à l’origine et encore à l’époque de la royauté, la religion et le gouvernement étaient unifiés.

Au fil du temps, des siècles, tout a été petit à petit séparé jusque dans les cercles familiaux. La séparation est l’opposée de l’unité. C’est la raison pour laquelle aujourd’hui nous avons perdu le lien avec l’autre, avec l’universel, avec notre âme et que nous faisons comme si ces lois étaient archaïques ou obsolètes. Elles sont éternelles et la sagesse est de vivre en conformité avec les lois de la vie.

La sagesse est le principe garant de la vie universelle et comme tout ce qui descend doit remonter (la loi du cercle), ce monde dans lequel nous vivons arrive à la fin d’un cycle. Il ne s’agit pas de remonter le temps mais de tenir compte des erreurs du passé et de reconstruire avec plus de sagesse. Cela commence par recréer le lien avec l’autre, avec soi-même, avec la nature pour se reconnecter avec la dimension universelle de notre être profond : le lien avec notre âme!