La nécessité de comprendre ce qu’est la maladie

Pour comprendre la maladie, ses origines et ses différentes manifestations, il est utile de connaître la véritable nature de l’homme.

L’homme est constitué de différents corps, du physique au subtil, du visible vers l’invisible. Le corps physique est le corps le plus dense qui fait généralement apparaître la dysharmonie des autres corps. L’homme incarné est constitué de 7 corps, à l’image des 7 sphères de la création.

Chaque corps est un univers à part entière, et est en interdépendance avec les autres. C’est un tout unifié d’un point de vue subtil. L’homme dans sa nature mortelle a perdu la conscience de sa véritable nature. Perdant la conscience, il a perdu la connaissance. Le lien avec sa nature divine et solaire. Et surtout, il a perdu son pouvoir créateur. L’homme ne vit plus dans sa dimension universelle. Il ne vit plus que pour sa nature mortelle, c’est-à-dire le corps physique. Or, le corps physique est la plus petite dimension de la nature humaine, dans le sens qu’il n’est qu’un outil de l’âme.

La nature multidimensionnelle implique toute la complexité du corps humain

Cette nature est soumise au cycle du temps, au recyclage et à la transformation permanente. La maladie est la manifestation d’une dysharmonie.  En effet, comme tout dans l’univers, tout est régit par des lois, des cycles, des forces d’engendrement, des influences. Les forces et les influences doivent être équilibrés. Tout déséquilibre fait apparaître dès lors le trouble, le chaos.

maladie de l'âme

Le déséquilibre récurrent engendre des forces contraires.  Ces forces deviennent tel un élément, une entité, un microcosme, un organisme perturbateur du système tout entier.Tout déséquilibre quel qu’il soit, est un perturbateur de l’âme, et envahit les corps subtils puis le corps physique. Soigner le corps physique est une priorité lorsque les organes vitaux et la vie sont en danger. Mais, il faut tenir compte de la contrepartie subtile. Car ce qui est manifesté trouve généralement sa cause dans un des corps subtils. De même, tout dysfonctionnement des corps subtils proches du corps physique peut être traité avant qu’il ne se manifeste dans le corps physique.

La prévention est la meilleure thérapie de l’âme

La médecine traditionnelle chinoise, entre autres est une médecine préventive. Elle permet par un certain état de conscience d’être vigilant, et de maintenir l’équilibre. Cette vigilance et cette conscience obligent à prendre soin du corps, mais pas seulement. Prendre soin du corps par une nourriture saine et appropriée pour commencer. Par des exercices, pour maintenir la souplesse et la vitalité globale. En passant par les techniques de massage, par la méditation pour se ressourcer, et être toujours relié à sa guidance intérieure. Tout le monde connaît aujourd’hui les bienfaits des arts martiaux, le yoga, le taï-chi, le qi gong et la méditation, pour leur approche globale. Ces pratiques millénaires ont été coupées de leur essence originelle car tout a été ramené au bien-être du corps. Néanmoins, elles restent efficaces et sont donc à privilégier.

maladie de l'âme

Le retour aux sources naturelles

Aujourd’hui, l’homme a besoin d’un nouvel état de conscience pour guérir ses centres subtils, et vivre en équilibre avec les lois naturelles de la vie. La médecine moderne peut inventer des méthodes, des vaccins, des médicaments de plus en plus sophistiqués.  En réalité, il n’y a pas d’autre médecine que la nature, que la vie elle-même. La nature est la vie dans le sens que c’est par la nature que tout nous est donné par la Mère. La nature nous permet de manger les fruits, les légumes, et de nourrir nos corps. Et pas seulement, pour se soigner. Il y a les plantes en diversité, les aliments, les minéraux et même les animaux. Pourquoi est-ce que cela nourrit, soigne, équilibre? Car ils sont vecteurs, porteurs de vertus et d’essences naturelles pures.

Les vertus sont les forces lumineuses de la vie

Le dénominateur commun à tous les fruits de la terre, ce sont les vertus. Les minéraux, les végétaux, les animaux sont porteurs de vertus. Les vertus sont des forces agissantes, elles sont la manifestation de la volonté divine sur la terre. Dans la tradition de la sagesse, les vertus sont les anges, les messagers de Dieu et elles sont des organes divins à part entière.

L’homme est donc lui aussi un porteur de vertu et c’est par la vertu qu’il incarne, son rayon individuel qu’il est un outil du monde divin. Si l’homme ne vit pas avec les vertus, il vit avec les forces contraires, alors apparaissent la dysharmonie et la maladie. Toute dysharmonie ou maladie prend alors sa source dans le fait que l’homme ne vit plus avec les vertus divines. Ainsi, les germes du mal prennent naissance dans les corps physique, émotionnel, mental et spirituel. Vivre avec les vertus divines c’est vivre en parfaite harmonie avec la terre et l’univers tout entier. C’est le chemin de la santé parfaite.

==» Découvrez les 10 outils d’éveil spirituel pour vivre avec harmonie!