La thérapie de l’âme et le féminin sacré

On ne peut parler de thérapie de l’âme sans aborder le féminin sacré, et vice versa. La thérapie de l’âme est au service du féminin sacré tout comme le féminin sacré conduit inexorablement à la thérapie de l’âme.

Si nous étudions le point de vue de la sagesse ancestrale, la source de la médecine est la nature elle-même. A l’origine, c’était la nature et rien n’a changé. Car si on observe une dégradation de la nature, un appauvrissement des ressources naturelles, il en est de même pour tous les êtres. L’homme n’est pas seulement malade dans sa nature extérieure, dans son corps physique. Il l’est surtout dans ses corps subtils, c’est-à-dire dans son âme. Dire que l’homme, la femme est coupée du principe féminin sacré revient à dire qu’il est coupé de son âme. Coupé de la vie de son âme, et donc de la santé naturelle, de la respiration, de lui-même. La conséquence ne peut être que la prolifération des maladies en tout genre.

La nature est le reflet de la vie spirituelle de l’homme

Oui, les progrès humains font qu’il y a des hôpitaux, des cliniques spécialisées. Toute une industrie pharmaceutique qui s’est autoproclamée père de la médecine. Mais cette médecine doit son savoir principalement aux connaissances acquises auprès des peuples premiers. Peuples vivants avec la Mère nature, des chamanes authentiques, des sages. Redonnons s’il vous plaît à Mère nature son titre de noblesse.

Les hommes s’approprient tous les savoirs parce qu’ils veulent le pouvoir pour endoctriner, dominer. Alors que la nature est nourricière, générosité et abondance. La nature est l’expression tangible de l’âme universelle. Elle nous lie à notre âme individuelle et nous relie tous les uns aux autres. Nous sommes un avec tous les règnes, les minéraux, les végétaux, les animaux, les humains, et aussi aux règnes supérieurs.

la thérapie de l'âme

La nature est le reflet du féminin sacré

La nature a été créée par le divin féminin sacré, le principe créateur des mondes. Tout comme la maman fait apparaître un enfant à partir du spermatozoïde, la nature fait pousser les plantes et toutes les semences qui sont mises en elle. La nature a mis au monde la semence du principe masculin qui contient toutes les variétés, tous les potentiels au delà de tout concept humain. Il n’y a pas assez de bibliothèques sur la terre pour contenir tout le savoir divin. Alors arrêtons de se prendre pour Dieu et de croire que l’homme a créé ceci ou cela, que la science a découvert ceci ou cela. Aucun scientifique ne peut expliquer le processus de la naissance encore moins celui de la mort. Ces processus sont basés sur des lois éternelles.

Bien sûr certains hommes ont fait des découvertes, Einstein, Tesla et bien d’autres. Mais ce qu’ils ont découvert ne sont rien d’autres que des principes, et des lois universelles. Et aujourd’hui avec la médecine quantique notamment, les scientifiques sont bien embarrassés. Car toutes leurs théories ne mènent qu’à une seule conclusion. Il y a une intelligence suprême qui régit l’univers, ce qui revient à admettre que Dieu existe.

Le principe féminin sacré ou le divin créateur

Alors oui Dieu la terre, Dieu la Mère, Mère Terre, le principe féminin sacré a créé les mondes et la nature est sa manifestation visible. La nature est ce qui nourrit car elle donne tout en profusion, racines, plantes, couleurs, fruits, résines, le miel, le lait, les œufs à travers les animaux. Et aussi, les 4 éléments que sont la terre, l’eau, l’air et le feu.

Dans la nature on peut retrouver son équilibre énergétique, se ressourcer, se relier avec son âme. On peut retrouver sa nature profonde, trouver des réponses, car tout, absolument tout y est vivant, tout y est sagesse. Le principe même de la nature est la sagesse.  En effet, elle révèle que tout est loi, tout est cycle, à travers les 4 saisons, les mouvements des planètes, etc. S’il n’y a plus de nature, plus de soleil, il n’y a plus d’oxygène, plus d’air. Qui peut vivre sans respirer?

la thérapie de l'âme

Comment équilibrer le masculin et le féminin sacré?

La thérapie de l’âme est au service du féminin sacré, dans le sens où c’est la voie de libération de notre âme, de notre nature intérieure. La vie, l’univers tout entier, est régit par le principe masculin et le principe féminin. Il y a un point d’équilibre entre les deux. De même que le corps physique est constitué de ces 2 principes. Les 2 côtés du cerveau, les 2 côtés du corps, les mains, les pieds. Même nos systèmes nerveux sympathiques et parasympathiques sont gouvernés par ces 2 principes. La loi d’attraction est liée au pôle masculin qui condense la matière, et la loi d’élévation au pôle féminin. L’harmonie passe par l’équilibre de ces 2 principes. Il n’y a rien à démontrer, c’est un fait.

Nous vivons actuellement sous le règne du principe masculin imposé par les autorités en place. Toutes les étapes de la vie jusqu’à la mort ont été établi par ce principe masculin. La naissance est prise en charge par les hôpitaux. Les mères retournent travailler 3 mois après la naissance de leur bébé. Or, la maman est encore liée éthériquement à son enfant pendant les 7 premières années de son existence. Alors, la femme perdant son lien avec sa propre féminité, le féminin sacré n’est plus honoré.

La femme moderne est coupée du principe féminin sacré

En effet, les relations intergénérationnelles, familiales, de couple et la sexualité, sont automatiquement déséquilibrés. La scolarisation précoce est une volonté pour mieux programmer les cerveaux et les comportements. Pour endormir la conscience et préparer à travailler dans un système cloisonné. Le monde du travail est un milieu féroce où c’est la loi du plus fort qui prédomine. L’émancipation de la femme n’a que le nom qu’on lui a donné, c’est une vaste supercherie. Car l’émancipation des femmes passe par l’éveil de la conscience.

De plus, la médecine est régit par un système lobbyiste industrialisé qui va à l’encontre du bon sens et qui cherche à interdire la médecine naturelle. Évidemment, la maladie rapporte énormément d’argent alors que la santé non. La mort physique est auto-assistée dans le but de faire profit le plus possible, alors que l’âme est bafouée. L’homme meurt aujourd’hui dans la plus totale indignité. Pourquoi nous acceptons tout cela? Parce que nous avons bien été formaté depuis des générations et que l’éveil est douloureux.

Le conditionnement, l’esclavage spirituel qui enferme la conscience

Fort heureusement, il y a un éveil de la conscience générale bien qu’encore fragile. Pour les plus visionnaires, le retour du féminin sacré est inéluctable. Nous assistons lentement mais surement à l’échec du système dominant masculin au profit d’un appel de l’âme. Il y a un réveil des consciences soutenu par les mondes supérieurs. On dit que lorsqu’un monde s’éteint, les germes du nouveau monde sont déjà là.

Maintenant serons-nous assez sages pour écouter l’appel de la Mère, notre voix intérieure, l’écho de notre âme et de notre conscience? Saurons-nous répondre à l’appel du féminin sacré? Ou préférerons-nous faire la sourde oreille jusqu’au burn-out total.

Alors, retissons notre lien vivant avec notre Mère nature’ Renouons avec la chaleur du soleil pour renouer avec notre nature multidimensionnelle. Car si tout ce qui existe dans l’univers existe à l’intérieur de nous, comment pouvons-nous accepter de vivre dans le limité, dans la peur? Ne devrions nous pas plutôt décider de vivre avec notre âme, vaste comme l’univers, et incarner notre nature véritable, notre essence divine?

==» Découvrez les 10 outils d’éveil spirituel pour votre évolution intérieure!